Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 18:41

C'est quand on offre des assiettes à quelqu'un ? Et beh non pardi, ça c'est offrir des assiettes ! Notons toutefois que le cadeau d'assiette peut, après tout, être également une petite assiette... pourquoi pas pourquoi pas, mais ça ne va pas m'aider à vous expliquer le concept si vous ne connaissez pas cette expression ! Il n'y a que l'expression que vous ne connaitriez pas en fait, car, le cadeau d'assiette est cette petite intention et attention, ce petit cadeau, que l'on dépose dans les assiettes de nos convives avant les repas, amicaux, familiaux, institutionnels...

Petits cadeaux on a dit !

Oui, c'est bien l'idée, de faire un petit cadeau, qui va rimer avec petits prix (parce que je me méfie, certaines parmi vous proposeront comme petit cadeau une bague, une paire de boucle d'oreille... ouais ouais ouais...) Allez, ça va être un petit plus dans le chemin de table, un cadeau qui ne va pas dépasser les 10 euros, tournant plus autour de 5 même. Plusieurs options, soit la cohérence, soit la pluralité ! D'un coté, vous optez pour une thématique ou pour une gamme d'objet et vous déclinez suivant le nombre d'assiette, de l'autre coté, des petits trucs qui n'ont rien à voir les uns avec les autres, mais que vous aurez sélectionnez par rapport à leur prix par exemple. Must du must, vous adaptez chauqe cadeau d'assiette à la personne qui va le recevoir... mais là, c'est du boulot, je ne vous raconte même pas !

Un casse-tête pour  faire ses cadeaux d'assiette ?

Boîtes rondes 2 casse-têtes, Jeux de Paul : 4,50 €

Voilà l'idée imparrable de cette fin d'année, qui va amuser et ravir vos invités ou toute la famille réunie autour d'un repas de Noël ou de réveillon de jour de l'an ! Dans chaque petite boîte ronde, 2 casse-têtes plats en bois, fabriqués dans le Jura. 7 modèles différents, 14 casse-têtes différents donc, si vous me suivez bien, alors là, mes petits, Cap'taine Romain vous garantie une bonne ambiance d'échanges, de rires et de creusage de tête (assortis de chambrage bien sentis !) Vous trouverez également la version tour de magie pour petits avec les dominos magiques, moments de spectacles à prévoir !

Le détail qui change tout.

Les repas qui se profilent sont toujours un moment de plaisir quand on y est, mais un vrai moment de galère à préparer. Car il faut bien que quelqu'un s'en occupe, obligé ! Et même si on opte pour un traiteur, il n'en demeure pas moins le devoir de réception, de préparation de la soirée ou du déjeuner. Alors, le détail qui fera la différence, même si vous n'avait pas dressé une table 4 étoiles, ce sera le petit cadeau, là, au centre de chaque assiette. Comment dire, c'est un apréitif festif, un tout petit cadeau pour bien commencer ce moment, qui mettra à l'aise tout le monde dans un partage spontané et naturel ! Et normalement, je dis bien normalement, ça ne devrait pas vous ruiner ! ;-)

Bons cadeaux d'assiettes !

Cap'taine Romain !

J'ai pensé à ce petit article, en réceptionnant hier soir une livraison Gigamic, qui diffuse en France les jeux et jouets allemands Drei Magier. Le Cap'taine s'est laissé tenté par un château hanté à formes, superbe et par des petits cafards à friction ignoblement rigolos ! Et en voilà une autre d'idée de cadeaux d'assiettes pour les enfants ! Merci qui ? ^^

(Cafard à friction vert ou jaune, Drei Magier : 7,50 €)

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 12:28

Le commerce est une science exacte... ou presque, en tout cas, ce qui est certain, c'est que ce n'est en rien de la magie, et encore moins la matérialisation d'un quelconque miracle. Le commerce est le fruit de la sociabilité de l'Homme, aucune force surnaturelle, aucune volonté divine n'est derrière. Ca peut faire flipper, mais c'est mieux ainsi, je vous l'assure !

Première règle : Bien connaître son produit.

Rappelez-vous, Nathan, mon jeune stagiaire s'était collé (bien obligé) à l'écriture d'un article ici même, un peu sceptique, il me disait dans un premier temps qu'il ne connaissait pas pas les jouets présents dans l'échoppe du Cap'taine, AHAH mais si, en 1 semaine, il avait déjà pu rencontrer des articles et les appréhender à sa manière. Assez logiquement, il se tourna vers le Chariot Bricolo de Janod qu'il avait monté, il aurait pu également présenter le Fidchell auquel on avait joué un matin (oui parfaitement c'est du boulot !) Nathan a touché du doigt une règle majeure en commerce, pour bien vendre un produit il faut bien le connaître, ça paraît idiot de l'écrire comme ça, mais je vous assure que c'est ce qui fait toute la différence !

Deuxième règle : Bien connaître son produit.

Casse-têtes en bois, les Jeux de Paul : 4,50 €

Oui, je reviens une nouvelle fois sur ces petites boîtes rondes contenant 2 casse-têtes plats en bois, car, hier, j'avais pratiquement réussi à faire tous les modèles, excepté la boîte contenant les casse-têtes C et D, un arbre et une étoile. La nuit portant conseil... enfin, la nuit permettant à notre cerveau de se pencher tranquillement mais activement aux problèmes que l'on rencontre, ce matin, en reprenant la barre du navire Cap'taine Romain, j'en profitais pour reprendre cette tache. Ce qui ne me parlait pas hier soir, se mit en place ce matin. Conclusion : je suis maintenant parfaitement apte à vendre n'importe lequel de ces casse-tête, pouvant évaluer leur degré de difficulté et par la même, à qui les proposer, cqfd !

Troisième règle : Bien connaître son produit !

Vous me pardonnerez cet effet de style, les trois règles les plus importantes étant les mêmes, histoire de bien souligner, si jamais ça vous avez échappé (j'en doute cependant !) le message que je voulais transmettre aujourd'hui ! Je finirai par un exemple très récent. Dixit est un jeu basé sur des cartes illustrées. Le Cap'taine se souvient y avoir déjà joué avec des amis, les souvenirs étant assez flous, et en magasin, cette demande revient fréquemment, je décidai donc d'en commander. Petit problème, n'ayant jamais pris le temps de reprendre le jeu, mes explications sont, on peut le dire, foireuses, et l'intérêt que je suscite chez mes clients est proche du zéro absolu ! J'ai donc pris un temps nécessaire pour redécouvrir ce jeu, et devinez quoi, je viens d'en vendre un ! Là encore : cqfd.

Bonne connaissance de votre spécialité !

Cap'taine Romain !

Citer 3 fois la même règle me fait penser à une autre règle que l'on entend souvent dans le monde du commerce, concernant les 3 règles pour ouvrir un magasin, qui sont : 1 - L'emplacement, 2 - l'emplacement, 3 - l'emplacement. Alors oui, bien sûr, mais aujourd'hui, je tiens à aller contre cette règle d'or qui s'endort, là encore je me répète, mais je suis intimement persuadé qu'aujourd'hui un commerce physique ne peut se penser sans alter ego internet... du coup l'emplacement reste stratégiquement crucial, mais...

(Dixit, Libellud : 32,50 €)

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 19:00

Vous commencez à connaître le Cap'taine, et quelque chose me dit que vous savez déjà quels articles vont être mis à l'honneur aujourd'hui ! Concernant la thématique annoncée, alors là, je vous le dis tout de suite, je n'ai ni remèdes, ni solutions, tout au plus des remarques à faire !

L'ennemi de la communication : la communication !

Le thème de la communication parentale, on peut l'aborder quelque soit la situation parentale (en couple ou séparés), quelque soit l'âge des enfants (bébés, enfants, ados, et même adultes !) alors c'est évident que je n'en ferai ni le tour ni l'analyse ici. Mais, si je prends un contexte particulier qu'est celui où les parents sont séparés (je prends l'exemple au hasard, comme ça hein...) nous retombons dans une branche où là encore, de multiples cas sont envisageables, la séparation s'est-elle bien passée, ou moyen bof, jusqu'à carrément une grosse galère, les parents ont-ils refaits leur vie, comprendre, ont-ils tourné la page de leur couple passé, ou gardent-ils une dent (voire la machoire entière) contre leur ancienne compagne ou compagnon, n'attendant que des occasions pour leur faire payer ? Alors, prenons un exemple parmi tant d'autres, où les parents refont leur vie mais que l'un d'eux n'arrive pas à passer à autre chose et s'use à vouloir parasiter toute communication parentale et refuse de la faire évoluer dans le bon sens, dans l'intérêt supérieur des enfants présents, comme ça, voilà, un exemple au hasard toujours, alors, qu'est-ce qu'on fait ? Là, à coup sûr, celui qui comprend qu'un dialogue minimal neutre de considérations personnelles est nécessaire et qui continue de vouloir communiquer, paradoxalement, nuie à la communication parentale. On ne peut pas forcer quelqu'un à vouloir communiquer...

Vaut mieux un casse-tête qu'une prise de tête !

null 

Casse-têtes en boîte, par deux, modèles au choix, les Jeux de Paul : 4,50 €

Quand Alain, mon cher représentant franc-comtois me présenta ces casse-têtes, j'ai été séduit tout de suite par l'idée et la présentation. Petite boîte à camembert, 2 casse-têtes à l'intérieur, sympa. Mais j'étais un peu dubitatif quand à leur difficulté. Des casse-têtes plats, pensai-je, trop simple... jusqu'à ce que je les essaye (bien vendre un jouet, c'est bien le connaître !) Et là, si quelques uns se laissaient solutionnés, d'autres, par contre, plus coriaces ne m'ont toujours pas donnés leur sésame... mais j'y travaille ! Si vous ne voulez pas lutter, les solutions sont disponibles sur le site des Jeux de Paul, pour les autres, courage !

Et alors on fait quoi ?

J'ai quand-même quelques pistes, pour trouver des axes d'échange sans heurter l'entêtement borné (c'est pour dire le degré de fermeture !) du parent refractaire. Essayer de mettre en place un carnet de liaison parental. Même s'il y a de fortes chances pour qu'il ne soit pas utilisé par la partie en défaut, il peut nénamoins permettre un passage d'informations concernant les enfants. Il peut y avoir également l'outil internet, non par mails (qui, au même titre que les sms ou les coups de fil, ne feront que creuser le fossé de l'incompréhension entre les 2 parents, et oui, car, si difficulté il y a, ces supports deviennent d'au temps de points de crispation, car le problème n'est pas dans le contenu, mais bien dans l'interprétation qui en est faite) mais par un partage de données (calendriers, rendez-vous et date à noter pour les enfants, médecin, fête d'anniversaire, sorties... etc.) via des supports comme Google Apps ou autre (trouvez-en un gratos quand-même !) Bref, si communiquer est difficile, peut-être plus qu'aujourd'hui qu'hier alors que tous les moyens de communication entre individus sont à leur apogée, il ne faut pas baisser les bras... pourquoi ? Mais enfin, on s'en fout des états d'âmes des parents, les enfants, eux, il faut les protéger, les entourer, les aider, et leur mère restera leur mère, leur père, leur père quelque soit les personnes qu'elles sont ou qu'on voudraient qu'elles soient. Ils ne sont ni messagers, ni porte parole d'un camp à l'autre... enfin je dis ça, je dis rien...

Bon échange !

Cap'taine Romain !

Je vous avais déjà fait part d'un souci de chaussures trop grandes... aujourd'hui le Cap'taine a déjeuné avec ses mouses, l'un a de nouvelles chaussures... toujours trop grandes (non mais là vous voyez, y'a rien à faire, l'autre navire a décidé qu'il faisait du 27, il fait donc du 27...) l'autre, depuis, 4 jours, supporte une paire de lunettes qu'une main bienveillante à complètement saboté. Question à 2 centimes : si une des branches des lunettes de votre enfant casse, vous choisissez de : a - la rafistoler avec du scocth le temps de l'amener au plus vite chez un opticien la faire réparer. b - décider de coller la branche à la monture pour qu'elle tienne bien... c'est bon vous avez la réponse... on est bien d'accord ! Florilège des bonnes décisions hebdomadaires prises en images :

Alors bon, moi, si on m'explique que c'est normal de mettre des chaussures 2 tailles plus grandes que le pied à un enfant, je dis OK, et je présente mes excuses sincères pour l'ensemble de mes réflexions à ce sujet... mais j'ai quelques doutes tout de même...

Partager cet article
Repost0
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 16:51

... c'est férié aujourd'hui, la fête de l'ascension nous permet à tous de surfer sur la thématique forte de l'élévation. Puisque je viens de faire un petit tour sur Wikipedia, j'ai appris que ce jour férié, qui intervient 40 jours après le dimanche de Pâques, l'est aussi dans des pays au nom exotique comme le Vanuatu ou encore l'Islande (ah si c'est exotique l'Islande !)

Elever son esprit.

Ce matin, ascension ou on, comme nousnsommes un jeudi, mes mousses sont partis faire leur promenade à bord de leur autre navire jusqu'à demain, mais avant, nous avons fait, mon grand mousse de 6 ans 1/2 et moi, notre deuxième partie d'échecs (la première ayant été faite hier soir !) Au temps, hier, il avait intégré brillament les déplacements des différentes pièces, au temps il avait eu du mal à coucher son roi une fois la partie logiquement gagnée par son père de Cap'taine. Ce matin, voyant à quel point il avait accroché aux échecs, je ne pouvais pas le laisser partir sans victoire, une petit peu aidé par des fautes d'attention grossières du Cap'taine, il parvint à mettre mon pauvre roi échec et  mat... il faisait déjà soleil dans la pièce, mais son visage s'est encore plus illuminé ! Bon, j'ai essayé de tempérer ce bonheur sans nom en lui indiquant tout de même que je l'avais un poil soutenu dans cette conquête du roi adverse, mais la joie était trop dense ! Le petit mousse lui, me secondait pour le déplacement des pièces... puis a préféré aller jouer aux puces avec ma pirate... à 3 ans 1/2, c'est un bon début aussi !

La beauté de la matière !

Plateau d'échecs Jeux de Paul, notre prix : 28,00 €

32 pièces d'échecs Jeux de Paul, notre prix : 26,80 €

Au niveau du jeu, je ne vais pas m'amuser à expliquer toutes les règles et combinaison, et pour la deuxième fois de ceta rticle, vous renverrai à l'article sur Wikipédia par exemple ! Je ne vous parlerai que de la beauté, presque la sensualité du bois, de la matière. Plateau en hêtre, pièces en buis, juste le plaisir de les avoir sous les yeux, juste le plaisir de les avoir en main. Je crois que si plus jeune je n'ai jamais été intéressé par les échecs, c'est peut-être une histoire de support. Jouer aux échecs sur un plateau en plastique avec des pièces fabriquées en chine, c'est un sacrilège ! Et j'irai même plus loin, à l'inverse, jouer aux échecs avec des pièces pompeuses, lourdes, baroques, presque rococo, avec de la feutrine faussement luxueuse à leurs bases, ça dégoutte aussi ! Non là, nous sommes dans la pureté d'un matériau noble à la base, travaillé dans le Jura, dans la plus pure tradition des échecs Chavet, un bonheur presque indicible !

A cet âge là ?

Alors que dire du plaisir de transmettre ce plaisir à ses mousses. Le fait d'avoir ces pièces aux noms évocateurs, le cavalier (le seul à pouvoir passer au-dessus des autres, normal avec un cheval c'est plus facile !), la tour (se déplace à angles droits, normal, il faut des pierres droites pour la construire !), le roi et la reine (si le roi est un peu gros et ne peut se déplacer que très lentement, la reine elle est la plus forte du plateau elle fait ce qu'elle veut, c'est un femme libre !), le fou (clown et rigolo, ne fait que des parcours en biais !) et enfin les pions (les soldats, ils vont toujours droit devant, au combat !), les enfants se les imaginent, se les approprient, et des histoires commencent déjà à se faire dans leur esprit. Je suis sûr que mon grand en a révé cette nuit !

Bonne élévation !

Cap'taine Romain !

Alors, pas de réponse pour mon Red Baron qui lui aussi a pris de la hauteur !? Vous attendez peut-être de savoir ce qu'il y a a gagner ? Je réfléchis encore, et je veux voir si vous êtes juste vénals, ou d'abord joueurs !!! AHAHAH !

Deuxième indice : à proximité du Red Baron, nous pouvons nous assoir sur l'un de ces tabourets...

Lorsque j'ai laissé mes mousses ce matin, il ont assomé les adultes venus les chercher de mots, racontant la partie d'échecs, avec frénésie et entrain... je me suis demandé, amusé, si on allait me le reprocher, genre "tu te rends compte, faire jouer les enfants de cet âge là aux échecs le matin,  rien de tel pour les exciter, c'est pas possible, faut avertir la DDASS !" AHAHAHAH ! C'est quand-même bon de voir ses moussaillons heureux, heureux d'être tour à tour dans leurs 2 navires et de pouvoir y recevoir tout l'amour et toute l'envie d'éducation qu'on leur porte, d'un coté comme de l'autre...

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 17:49

... le systématisme use, le répétitif fatigue, bilan, encore une nuit pratiquement blanche ! Je ne vais pas m'étaler, mais voici les faits très simples, il est impossible pour le Cap'taine et sa pirate, de passer la semaine, où nous avons mes moussaillons, tranquillement. Alors je ne parle pas du fait qu'ils sont agités ou insupportables et que du coup ce serait à cause d'eux qu'on ne pourrait pas être tranquilles, non non non, ce ne sont pas eux qui sont agités et insuportables...

Et pas du tout vice et versa !

Alors ce qui est étrange, c'est que par opposition, 1 semaine sur 2, là par contre, c'est le calme plat, pas d'accusations loufoques, pas de menaces infondées, pas d'insultes inutiles, c'est encore plus simple, aucun coups de fils de l'autre partie ! Ah je pourrai vous prendre en témoin, mais vous savez bien que vous lisez une vision partiale, et que l'équilibre est mauvais, il n'y a qu'un son de cloches (je croyais qu'elle étaient parties à Rome d'ailleurs, ah non, elles sont revenues ?) Bref, plutôt que de s'engluer dans des broutilles et détails qui ne valent que dans leur coté instantané, et qui deviennent caduque presqu'aussitôt (non sérieusement, je ne vais pas culpabiliser parce que j'ai emmené mes mousses voir jouer leur père de Cap'taine jouer au foot ? Bon OK ce n'est pas la sortie la plus culturelle ni même attrayante qui soit ! Mais quand-même !) je préfère chercher à sortir la tête hors de l'eau et penser à passer malgré tout du bon temps avec eux. Chasser les contrariétés pour accueillir les bonnes ondes !

La voie des billes.

Tamashido, la voie des billes, notre prix : 29,90 €

Voici un casse-tête pour apprendre à contrôler ses nerfs et ses gestes (parfait pour le Cap'taine ! Et puis la voie des billes, je devrais exceller normalement ! ^^) Des billes (non aimantées), un support réversible rouge, un petit livret de figures à réaliser, et un instrument chirurgical étrange pour nous aider à y parvenir ! L'instrument en question, ressemble à un poinçon, non aimanté à la base, mais que l'on aimante ou non à volonté grâce au petit aimant jaune que l'on fait coulisser sur sa longueur. Ainsi, il nous sera possible de retirer des constructions à l'équilibre précaire, des billes se situant au centre ! Un jeu original et très complet !

Un futur arrière-goût...

L'arrière goût étant ce qui reste en bouche et futur parce que ce n'est pas encore passé ! Et de quoi je parle ? Et bien d'attendre qu'un juge des affaires familiales tranche. Ne demandant pas la même chose, il est évident, que l'un des deux ne sera pas satisfait du résultat... voilà l'arrière goût, de ne pas arriver à trouver une solution commune...

Bon apaisement...

Cap'taine Romain !

En plus c'est la honte, pour la première fois où mes mousses venaient me voir jouer, nous avons perdu et je n'ai même pas marqué, ce que le plus jeune n'a pas visiblement compris, puisqu'il m'a inlassablement demandé : "Pourquoi ?" au bout d'un monde j'ai craqué, et je n'ai pu que lui répondre : "Parce que Papa est nul c'est bon !!!" ^^ Voilà comment je m'imaginais sur le terrain :

(Hippopotame Holztiger : 10,90 €)

 

 

Partager cet article
Repost0