Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 09:29

Chaque année, au mois d'octobre, Saint-Etienne acceuille sa fête du livre. Cette rencontre littéraire avait été initiée par Jacques Plaine, libraire passionné, passionnant et ultra compétent, qui aujourd'hui encore rôde autour de cette manifestation mais s'est dégagé depuis pratiquement 15 ans maintenant de son organisation... on le regrette toujours !

Rendez-vous immanquable.

Cette fête du livre, c'est du pain béni pour tout le monde, le public qui répond toujours présent, il n'y a qu'à voir la quasi impossibilité de circuler dans les allées du grand chapiteau qui se trouve place de l'hotel de ville (pour cette édition, en raison des travaux effectués sur cette dernière, il a été déplacé sur la place Marengo, et le chapiteau jeunesse repoussé sur la toute nouvelle place Jacquard, avec la rue Praire qui relie les deux, animée et mise en accès piéton pour favoriser les mouvements du public) J'ai toujours connu cela à Saint-Etienne, c'est donc le meilleur constat pour dire que les stéphanois et plus globalement les habitants ligériens attendent cette manifestation chaque année. C'est une mane financière importante pour les libraires (même si elle est proportionnelle au travail accompli par ces derniers en 3 jours de temps), et le Cap'taine se souvient avec nostalgie de l'effervescence autour de ces dates lorsqu'il était co-propriétaire des Croquelinottes qu'il a co-créé en 2007 avec Amandine Drajner et Anne-Sophie Bathelot. J'y trouvais un plaisir non dissimulé à accueillir les auteurs, un peu moins à faire la manutention des tonnes de livres le jeudi soir en amont de la fête et le dimanche soir, crevé, la place désertée par les foules humaines !

Sensibilité particulière.

null null

Looping labyrinthe savane, Sevi : 26,50 €

Sevi est une marque italienne, l'alter ego de Janod en France, et tous deux ont fait l'effort de faire appel à des designers performants pour concevoir leurs produits. Le Cap'taine est fan donc des formes et des couleurs travaillées par Sevi, regardez ce looping, quelle imagination d'y mettre des perles aux formes rappelant des éléments bégétaux ou des animaux, singe et banane, plamier, crocodile et autre bestioles se feront étirées et reconstruire au seul plsiir de votre enfant ! ET, petit bonus avec ce jouet, une petit histoire offerte, oui, un petit livre ! Ca rappelle donc au Cap'taine les années librairie spécialisée en littérature de jeunesse, et je dois ine avouer que le livre offert avec ce jeu est assez anecdotique, mais ce n'est pas grave, c'est l'intention qui compte !

Oui, mais non !

Oui, cette fête du livre est un rendez-vous majeur, pour le public, pour les libraires, et pour la ville tout simplement, alors pourquoi depuis maintenant 5 ans, ça tourne bancal ? Personnes clairement incompétentes, oragnisation minable, inexistante (heureusement que vous public ne voyez pas comment se prépare cette fête du livre !) et manque évident d'ambition. Alors, pour éviter de critiquer négativement et d'une manière stérile les élus poussifs et les organisateurs dépassés, quelques pistes de travail, nourries de constats simples. Cette année, la fête s'est déplacée sur le secteur Marengo et Jacquard, soit, pourquoi aucune communication n'a été faite dans les autres quartiers de la ville ? Aucune affiche, aucun programme n'ont été distribués par exemple ni rue Notre Dame, où le Cap'taine et ses collègues commerçants tiennent leurs échoppes ni ailleurs !!!? Les auteurs, quelque soit leur spécificité, trainent les pieds lorsqu'on leur propose de venir à Saint-Etienne, pourquoi ? Et bien je ne sais pas, peut-être faudrait-il simplement s'occuper d'eux, ce qui ne se limite pas à aller les chercher à la gare, les y emmener et faire une soirée mondaine le samedi soir. Les soirées mondaines, la plupart des auteurs s'en fichent, ils ont une vie de famille, sollicités tous les week-end dans toute la France, les accueillir à saint-Etienne, comme nous savons le faire naturellement ici, sur ces terres, chaleureusement, est-ce impossible ? On ne se sert pas de nos atouts, de nos richesses, de notre histoire ! Et cette fête, Saint-Etienne maintenant dotée de places rénovées, effectivement investir Jacquard et travailler la lisaison avec la place Marengo est très bien, alors partis sur cette lancée, nait d'une nécessité puisque l'Hotel de Vile était indisponible, pourquoi pas l'année prochaine, partir sur un axe Chavanelle - Cocteau ? Alors oui je sais, le budget... mais pour bien accueillir, il ne faut pas nécéssairement bien débourser... combien de lieux, dans le centre ville peuvent faire vivre cette fête du livre, gratuitement ? Partenariats et mise en lumière des commerces participants, restauration, lectures, animations... rha si seulement...

Bonne fête du livre, c'est aujourd'hui que ça se termine !

Cap'taine Romain !

Vous allez me dire c'est facile de critiquer, le Cap'taine, avec sa grande gueule, ne se rend pas compte... ah quand-même, pour avoir été libraire et l'avoir vécu de l'intérieur, pour avoir été auteur également, je vous assure qu'il ya des bourgades en France où j'aimais à revenir, simplement parce que je savais par avance que j'allais y passer un bon moment personnellement, en échange avec les autres auteurs, mais aussi avec les bénévoles, avec les organisateurs, les dédicaces étaient une donnée parmi d'autres tout aussi importantes... est-ce que les dédicaces de jeux se font ? Mais bon sang, pourquoi le Cap'taine n'a jamais organisé ça depuis le temps, oh !!!

null (Pom Pom, Jeux Opla : 16,50 €)

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 11:26

Le Cap'taine n'était même pas devant son poste de télévision ! Alors il ne rsique pas de faire une analyse du match amical qui s'est déroulé hier soir ! Non, par contre, en apprenant le score ce matin, et bien, un sourir m'est venu sur les lèvres, tout tranquillement. Première fois que le Japon parvient à remporter une victoire contre la France au football, et j'aime les premières fois... de toute manière, ça devait bien arrivé un jour, ce n'est vraiment pas le problème !

Une histoire de valeurs...

... et oui, le Cap'taine est comme ça, réactionnaire, et attaché à des valeurs, qui sont pourtant pas alambiquées, plutôt simples, et dont la mise en oeuvre ne le serait pas moins. Alors, quand je parle de valeurs, attention, n'allez pas imaginer des notions de mouiller le maillot pour ses couleurs, pour sa patrie, avoir le sens du sacrifice ou je ne sais quoi, non non, pas la peine de pousser jusque là ! Non, vous voyez, ce qui fait que des personnes supportent une équipe de sport, c'est l'identification et il faut bine le reconnaître, les performances. Mais un équipe n'a pas besoin de remporter un titre majeur tous les ans pour être suivie, la question de l'identification, par contre, est permanente. Alors je vous le dis, je ne me reconnais pas dans un seul joueur de l'équipe de France. Pourquoi ? Non parce qu'ils sont maghrébins, noirs, tatoués ou balafrés, non, mais juste parce qu'ils sont imbus de leur personne et qu'ils n'arrivent pas à aligner 2 phrases correctement construites à l'oral (je n'imagine même pas l'écrit) Sur quoi se fonde l'identification actuelle pour les footballeurs ? Sur la réussite financière, l'argent, les strass et les paillettes. L'équipe de France est devenue la quintessente vitrine de tout cette horreur, et pour le moment, qu'ils perdent ou  qu'ils gagnent, ne me fait ni chaud ni froid... ils ne me parlent pas... ils ne me passionnent pas...

Préférez un bon repas ou un bon jeu !

null 

Flipper foot, Janod : 59,90 €

Oui, je le marque et le conseille assez souvent, mais pour le moment, préférez, plutôt que de perdre votre temps devant un écran à regarder des riches sportifs gorgés d'orgueil faire illusion, préférez passer la soirée avec des amis, ou en famille autour d'un bon repas ou d'un bon jeu. Le flipper foot de chez  Janod est imparable ! L'idée foert ingénieuse, allier le flipper et la baby, ça nous donne une piste incurvée, deux camps défendus par des balais de flipper. On met en jeu la petite bille en fer au centre et c'est parti ! Imparable je vous dis !

Et pourtant comme j'aimerai !

Oui, pourtant, comme j'aimerai pouvoir m'identifier aux joueurs de foot, déjà parce que je suis joueur de foot, que j'aime (et je ne comprends toujours pas pourquoi) jouer à ce jeu (tenez, jeudi dernier, je me suis encore pris la tête avec un de mes équipiers et un adversaire... comment aimer un sport où systématiquement on s'engueule... il faut que j'aille consulter je pense !) Et puis ne me dites pas qu'on ne peut pas leur mettre un peu de plomb dans la cervelle ?!!! Est-ce que les joueurs de foot doivent être les parents pauvres de l'intellect ? Ecoutez parler un joueur de rugby, un judoka, un nageur et comparez avec un joueur de foot... c'est saisissant, quand les premiers emploient 200 mots différents pour une intervention de 2 minutes, ces pauvres joueurs de foot arrivent péniblement à 50... allez, je vous sers une des phrases types qu'ils apprennent par coeur pour les "interviews" : "oui, nous avons eu à faire à une très bonne équipe de -coller le nom de l'équipe adverse, pour rappel, c'est marqué sur l'affichage central-, ils étaient bien en place, il sont résussi à nous faire déjouer. Nous avons été solides collectivement, nous avions à coeur de bien faire pour nos supporters. Nous prenons les matchs les uns après les autres, nous nous concentrons maintenant sur le prochain match où nous allons rencontrer une très bonne équipe qui sera bien en place et qui nous fera surement déjouer... mais nous aurons à coeur d'être solides collectivement et de bien jouer pour nos supporters. Merci." On pourrait rajouter les propos suivants du même joueur lorsqu'il arrive dans ses vestiaires, et qui font en substance : "ouah wesh, comme on les a ni**é ces en**lés, ah là ils la ramèneront moins ces gros bât*rds"...

Bonnes valeurs et merci au Japon pour cette première victoire rafraîchissante !

Cap'taine Romain !

Alors, pour finir avec la thématique du jour, ce matin, en buvant mon chocolat à Couleur Café dans la rue Notre Dame, je tombe sur le Progrès du jour, où une pleine page est consacrée aux supporters stéphanois, qui dénonce la politique répressive à leur encontre. Deux photos en médaillon avec des propos receuillis : le responsable des Magic Fans (cop nord) il faut "arrêter de les prendre pour des délinquants" et le responsable des Green Angels (cop sud) "les pouvoirs publics doivent changer d'attitude" envers eux... alors, ça m'a fait pouffer de rire, mais de rire jaune, car pour ceux qui connaissent ce qui se passe dans ces groupes de supporters, leur laisser une tribune pour sortir des conneries pareilles, c'est limite scandaleux ! Le Cap'taine se rappelle parfaitement lorsqu'il était chauffeur de cars, les rendez-vous pris par téléphone entre bandes de supporters rivales, pour en découdre sur des aires d'autoroutes, avec barres de fer, et toute sorte de projectiles ou armes d'appoint... enfin bref... triste vie...

null 

(Car, Plan Toys : 9,90 €)

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 19:00

Vous commencez à connaître le Cap'taine, et quelque chose me dit que vous savez déjà quels articles vont être mis à l'honneur aujourd'hui ! Concernant la thématique annoncée, alors là, je vous le dis tout de suite, je n'ai ni remèdes, ni solutions, tout au plus des remarques à faire !

L'ennemi de la communication : la communication !

Le thème de la communication parentale, on peut l'aborder quelque soit la situation parentale (en couple ou séparés), quelque soit l'âge des enfants (bébés, enfants, ados, et même adultes !) alors c'est évident que je n'en ferai ni le tour ni l'analyse ici. Mais, si je prends un contexte particulier qu'est celui où les parents sont séparés (je prends l'exemple au hasard, comme ça hein...) nous retombons dans une branche où là encore, de multiples cas sont envisageables, la séparation s'est-elle bien passée, ou moyen bof, jusqu'à carrément une grosse galère, les parents ont-ils refaits leur vie, comprendre, ont-ils tourné la page de leur couple passé, ou gardent-ils une dent (voire la machoire entière) contre leur ancienne compagne ou compagnon, n'attendant que des occasions pour leur faire payer ? Alors, prenons un exemple parmi tant d'autres, où les parents refont leur vie mais que l'un d'eux n'arrive pas à passer à autre chose et s'use à vouloir parasiter toute communication parentale et refuse de la faire évoluer dans le bon sens, dans l'intérêt supérieur des enfants présents, comme ça, voilà, un exemple au hasard toujours, alors, qu'est-ce qu'on fait ? Là, à coup sûr, celui qui comprend qu'un dialogue minimal neutre de considérations personnelles est nécessaire et qui continue de vouloir communiquer, paradoxalement, nuie à la communication parentale. On ne peut pas forcer quelqu'un à vouloir communiquer...

Vaut mieux un casse-tête qu'une prise de tête !

null 

Casse-têtes en boîte, par deux, modèles au choix, les Jeux de Paul : 4,50 €

Quand Alain, mon cher représentant franc-comtois me présenta ces casse-têtes, j'ai été séduit tout de suite par l'idée et la présentation. Petite boîte à camembert, 2 casse-têtes à l'intérieur, sympa. Mais j'étais un peu dubitatif quand à leur difficulté. Des casse-têtes plats, pensai-je, trop simple... jusqu'à ce que je les essaye (bien vendre un jouet, c'est bien le connaître !) Et là, si quelques uns se laissaient solutionnés, d'autres, par contre, plus coriaces ne m'ont toujours pas donnés leur sésame... mais j'y travaille ! Si vous ne voulez pas lutter, les solutions sont disponibles sur le site des Jeux de Paul, pour les autres, courage !

Et alors on fait quoi ?

J'ai quand-même quelques pistes, pour trouver des axes d'échange sans heurter l'entêtement borné (c'est pour dire le degré de fermeture !) du parent refractaire. Essayer de mettre en place un carnet de liaison parental. Même s'il y a de fortes chances pour qu'il ne soit pas utilisé par la partie en défaut, il peut nénamoins permettre un passage d'informations concernant les enfants. Il peut y avoir également l'outil internet, non par mails (qui, au même titre que les sms ou les coups de fil, ne feront que creuser le fossé de l'incompréhension entre les 2 parents, et oui, car, si difficulté il y a, ces supports deviennent d'au temps de points de crispation, car le problème n'est pas dans le contenu, mais bien dans l'interprétation qui en est faite) mais par un partage de données (calendriers, rendez-vous et date à noter pour les enfants, médecin, fête d'anniversaire, sorties... etc.) via des supports comme Google Apps ou autre (trouvez-en un gratos quand-même !) Bref, si communiquer est difficile, peut-être plus qu'aujourd'hui qu'hier alors que tous les moyens de communication entre individus sont à leur apogée, il ne faut pas baisser les bras... pourquoi ? Mais enfin, on s'en fout des états d'âmes des parents, les enfants, eux, il faut les protéger, les entourer, les aider, et leur mère restera leur mère, leur père, leur père quelque soit les personnes qu'elles sont ou qu'on voudraient qu'elles soient. Ils ne sont ni messagers, ni porte parole d'un camp à l'autre... enfin je dis ça, je dis rien...

Bon échange !

Cap'taine Romain !

Je vous avais déjà fait part d'un souci de chaussures trop grandes... aujourd'hui le Cap'taine a déjeuné avec ses mouses, l'un a de nouvelles chaussures... toujours trop grandes (non mais là vous voyez, y'a rien à faire, l'autre navire a décidé qu'il faisait du 27, il fait donc du 27...) l'autre, depuis, 4 jours, supporte une paire de lunettes qu'une main bienveillante à complètement saboté. Question à 2 centimes : si une des branches des lunettes de votre enfant casse, vous choisissez de : a - la rafistoler avec du scocth le temps de l'amener au plus vite chez un opticien la faire réparer. b - décider de coller la branche à la monture pour qu'elle tienne bien... c'est bon vous avez la réponse... on est bien d'accord ! Florilège des bonnes décisions hebdomadaires prises en images :

Alors bon, moi, si on m'explique que c'est normal de mettre des chaussures 2 tailles plus grandes que le pied à un enfant, je dis OK, et je présente mes excuses sincères pour l'ensemble de mes réflexions à ce sujet... mais j'ai quelques doutes tout de même...

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 15:43

Ecrire un article quoitidiennement, c'est bien, encore faut-il qu'il puisse être lisible par tout le monde. On ne parle pas de contenu mais de forme grammaticale et de respect de l'orthographe française. Alors je vous fais mon mea culpa, car, le Cap'taine sait parfaitement que se glissent, à foison, coquilles et crustacés dans ses lignes, fautes d'orthographe parfois scandaleuses tellement elles sont grosses, ou fautes de frappes, dues à un timing rarement serein... ceci étant fait, quels risques véritables en ce qui concerne l'image ?

Décridibilisation ?

Léa qui m'a fait le plaisir de venir me voir ce matin, et entre autre, nous avons abordé ce point précis, des fautes dans les articles. Cette répétition d'erreurs, véritables fautes, ou simples défauts de frappe couplés à une relecture trop succinte, pourrait amener à rendre le contenu moins crédible, associant ce type d'écrits aux messages reçus concernant des arnaques sur le net autour d'héritages à débloquer et j'en passe, écrits dans un français approximatif. Certes, réflexion pertinente, il faut donc, veiller à tenter de corriger cela. Si le Cap'taine était de mauvaise fois, il dirait que c'est devenu son style, accouché de l'urgence toujours plus oppressante de rendre sa copie chaque jour... mais le Cap'taine n'est pas de mauvaise foi, ça se saurait ! Donc, penser à évoluer, à rectifier, par exemple par simplement un relecture plus précise, plus posée, qui ne devrait pas faire perdre plus de temps que ça (je vous prends en témoin pour cet article même, que vous parcourez, vous ne devriez, normalement, pas y trouver de fautes... enfin, peu on va dire ! ^^)

L'erreur se paye cache !

null 

Tasso, Ludarden : 32,50 €

On a vite fait de penser que Tasso est un jeu simple, trop simple. Chacun son tour on pose une buchette, le premier qui parvient à toutes les poser sur le plateau rond de jeu gagne la partie. 2 points importants, si je peux faire un étage, c'est à dire poser une buchette en équilibre sur 2 autres, j'ai le droit de rejouer (neutralisant par le même coup les buchettes inférieures qui ne pourront plus être utilisées pour faire un autre étage) et chaque buchette posée est jouée sans possibilité de la déplacer. 2 points importants, les buchettes sont plus longues qu'on ne le croit et le plateau de jeu n'est pas si grand que ça ! Y disposer les 60 buchettes que comprend le jeu va s'avérer plus ardu que prévu !

Authenticité !

J'ai deux remarques concernant notre discussion chère Léa ! La première, c'est que j'aimerai bien que les arnaqueurs fassent un effort appuyé en orthographe pour que l'on évite de me confondre avec eux à l'avenir ! La seconde, c'est que la notion d'erreur peut, peut-être, devenir un paramètre d'authenticité. Non, je n'ai pas ressorti ma mauvaise foi, mais, tenir ce blog aussi régulièrement, apporte une connaissance de son auteur, ou tout du moins de sa façon de s'exprimer. Alors, à condition que les erreurs ne deviennent pas trop présentes, trop répétitives, cachant ainsi le sujet même des articles, je pense que leur impact peut être nuancé, sur la crédibilité de l'enseigne, ou sur la qualité des produits vendus. Cependant, je concède que des articles sans aucune faute, ne prennent pas le risque d'altérer le message... donc... !

Bonne relecture !

Cap'taine Romain !

Merci Léa pour ces retours toujours constructifs et importants, comment m'en suis-je sorti aujourd'hui ? Tiens, ça me fait penser à un petit truc qui circule sur le net, et qui revient cycliquement sur les pages de nos réseaux sociaux : c'set bsaé sur une étdue, paîrat-il, que notre crevaeu n'a beosin que de la prmeire et la dreinere lttree d'un mot puor arirevr à le lrie, et que le fiat de mdoiefr les lerttes à l'inrétieur n'epmchèe pas la letcrue... alors, c'est bon hein ! ^^

null 

 

(Petite sélection Halloween, Turlututu chapeaux pointus, Zoch-Gigamic : 22,90 €)

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 19:57

Vous pourrez noter le trait d'humour mortel présent dès le titre ! J'en parlais sobrièrement (c'est une contraction entre brièvement que je voulais noter et sobrement, terme qui n'a rien à voir mais qui est venu tout seul...) avec un de mes nouveauix fournisseurs, Stan de Melissa and Doug, dont je vous reparlerai, américian de son état. Culture et marketing furent abordés... ah quand-même, on peut parler rapidement mais profondément !

La manie française.

Le Cap'taine a l'impression qu'en France, on fonctionne au phénomène de mode, et qu'il est très difficile d'évoleur vers quelque chose, en profondeur. On pourrait prendre la notion d'écologie ou d'éco-responsabilité ou encore d'éco-citoyenneté, mais, comme ces termes l'indiquent, nous sommes dans le marketing. Le fait de faire attention à notre environnement est devenu une sorte de mode, qui ne part pas du fond, mais de la forme. Si tu ne montres pas que tu tries, ça craint... si tu montres que tu fais ton compost dans ton jardin, tu es in. De la même manière, la fête d'halloween, je m'en souviens encore, a eu sa période phare il ya quelques années en amont, des centaines de mètres carrés de surfaces, en plein coeur des allées pénatrantes des grandes surfaces étaient dédiées aux costumes, aux masques et autres parures aux couelurs orange et noir (Tiens, ça vient comme ça, est-ce qu'à Lorient, la fête était plus suivie ?... pardon...) Aujourd'hui, que reste-t-il de cette effervescence ? Un quart de rayon tout au plus, histoire de... alors pourquoi, en France, n'arrive-t-on pas à intégrer du fonds, pourquoi nous limitons-nous aux formes ?

Qui dit halloween, dit sorcières, qui dit sorcières dit Promptoyo !

null 

Promptoyo, Zoé Yateka : 21,00 €

Ce jeu de cartes et de dés est une véritable réussite, et pour la première fois de sa jeune carrière, va aborder une périoode qui lui est toute consacrée, HALLOWEEN ! Les visionnaires ont déjà craqué pour ce jeu où se mêle observation, rapidité et jolis graphismes ! L'atout indéniable de Promptoyo, c'est son adaptabilité suivant l'âge des jouers. Dès 5 ans en utilisant 2 dés, pour les plus grands, on corse le jeu avec l'intégration d'un troisième dé empêcheur de tourner en rond ! Allez, si vous devez acheter un jeu sur le thème d'halloween, ne cherchez plus, disponible au magasin, ou sur le site !

Superficialité et potentialité.

Le marketing à outrance s'est emparé d'halloween et l'a essoré en une poignée d'années, mais parce qu'on a pris que la coquille de cette fête transatlantique ! Nous avons importé les costumes, les bonbons, sans aller chercher de sens à mettre derrière tout ça ! Je vous préviens, j'aborde le sujet sans mon copain wikipedia, je vous note ce que le Cap'taine en voit et ce qu'il en comprend. Mais il me semble qu'aux Etats-Unis d'Amérique (oui j'aime bien marqué ça, ça fait délicieusement désuet...) cette fête est liée à la fête des mort, qu'on aurait pu nous, en france lier au jour des défunts ou à la Toussaint ! Occasion de penser à nos morts, et de souligner ça par une occasion plus joyeuse de conjurer la tristesse ou les regrets par ces rituels portés par les enfants. J'y vois un medium entre le monde de l'enfance et celui des adultes, en poussant jusqu'aux aïeuls... alors faire passer les enfants de porte en porte pour avoir des bonbons, en France, est-ce qu'on y voit ce genre de chose en filigrane ? Non, en France, si tu donnes pas de bonbons, t'es un con qui comprend rien et limite tu te fais insulté par les momes... Ca ne peut marcher que si on rend signifiant ce genre de rituel, il ne suffit pas de déguiser des gosses pour que ça marche, on ne traduit pas une culture par sa partie émergée, et c'est bête parce que cette culture américaine là, a les mêmes bases que la nôtre, il ne faudrait pas grand chose...

Bonne mode !

Cap'taine Romain !

Et comme chaque année, je n'oublie pas de vous rappeler que les mobiles chauve-souris de Flensted sont de circonstances... pour une petite fête sur le thème, un petit clin d'oeil comme ça, original et déco !

 null 

(Mobile chauve-souris, Flensted : 11,90 €)

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 18:44

Il y a des règles, comme ça, qui se vérifient que par leur multiplicité énervante, et la commande client peut en faire partie. Elle s'inscrit alors dans un systématisme, où le client veut toujours ce que l'on a pas en magasin (on est d'accord que c'est un peu caricaturé...) Alors s'offre à nous, commerçant, 2 possibilités très simples, soit il s'agit d'un article que nous travaillons et que nous pouvons comander (ou pas suivant les ruptures et changements de collections, mais dans tous les cas, nous avons une réponse précise à apporter) soit c'est un article d'un fournisseur que nous ne faisons pas et...

Ouvrir un nouveau compte.

... et à ce moment là, serviable et dévoué que nous sommes, non parce que le client est roi, faut pas déconner, mais parce que nous avons à coeur d'offrir ce service adapté, nous décidonc d'essayer de répondre à la demande de notre client. Mais c'est un faux-ami pour nous, car vouloir avoir un article d'un nouveau fournisseur, c'est nécessairement devoir ouvrir un compte et faire une commande minimum. Alors, tout est aussi affaire d'évaluation financière, malheureusement, il n'y a pas d'égalité dans les traitements des demandes. Si un client cherche un produit d'une valeur de 20 euros, je vais hésiter sérieusement à passer une commande de 400 euros, pour lui avoir son unique référence... vous l'aurez compris, si ce même client cherche un produit se trouvant dans la fourchette haute du panier, là je vais estimer que ma prise de risque est raisonnable. Le piège serait donc de vouloir, coûte que coûte (et oui, et parfois ça coûte trop !) vouloir satisfaire le client, et encore, faudrait-il s'assurer qu'il prenne bien le produit une fois reçu... (oui parce qu'en plus, j'ai du mal à encaisser avant un produit que je dois commander...) 

Ca roule... euh, ça vole !

Avions à pédales, Airflow Collectible : de 260 à 689 euros.

Moi si vous me dites, je veux un avion à pédales, alors je vais vous dire, même si je ne fais pas la marque, je me dév*brouille pour vous le trouver ! Mais ce ne sera pas nécessaire puisque Airflow Collectible, je la travaille, la marque, alors, point de souci pour le Cap'taine ! J'anticipe votre demande ! La période propice aux très très très jolis cadeaux s'annonçant clairement, il est temps de remettre un coup de projecteur sur ces pièces de collection, qui raviront petis et grands enfants ! Avions et voitures à pédales, en fer, finitions remarquables, et si vous vous laissiez tenter ? Vous pouvez choisir de les recevoir directement à la maison, il faudra toutefois prendre  20 minutes pour les monter ! Sinon, rendez-vous chez Cap'taine Romain !

L'occasion fait le laron...

Une commande client, ça peut-être aussi l'occasion, oui, de découvrir un nouvel éditeur, de découvrir de nouveaux produits qui conviendraient bien à votre échoppe. Dernièrement, un client m'a demandé une poussette en bois, j'ai donc cherché qui pouvait me fournir cet article, après avoir mis de coté toutes les marques travaillées par mes concurrents sur Saint-Etienne, il ne restait pas grand chose, je lui ai conseillé s'il était pressé d'aller les voir, ce qu'il fit je pense. Un client de perdu, mais le Cap'taine aime à répondre d'une manière ou d'une autre aux demandes, si je ne peux y accéder, au moins aiguiller correctement la personne qui me fait l'honneur de franchir ma porte. Ce client n'est peut-être pas perdu... quoiqu'il en soit, j'ai trouvé une marque belge qui propose une jolie poussette, assez sobre, j'ai pris contact avec elle et maintenant, j'hésite ! J'hésite parce qu'il y a des produits superbes, en bois, fabrication européenne, des vélos et tricycles en métal, magnifiques... ah par contre ils ne font plus la poussette... cqfd ! Quel dilemme ! Et ce qui pousse en cette fin d'année à être un peu irraisonnable, c'est que cette période est propice aux prises de risques ! Affaire à suivre...

Bonnes demandes !

Cap'taine Romain !

La poussette, j'en ai trouvé une ! Elle m'avait échappé, dans un coin de page de catalogue, et c'est un diffuseur avec qui je travaille, parfait ! Une petite poussette en bois, tissu rouge et blanc, elle est jolie non ?!!!

(Poussette, Bass et Bass : 64,50 €)

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 11:08

Petit billet sur l'humeur du Cap'taine aujourd'hui, vous en avez surement rien à faire, mais y'a toujours des petites choses qui font écho, même dans la plus particulière des histoires. Nous ne sommes pas si différents, et pourtant si distincts. Le Cap'taine aurait bien aimé être témoin d'une union, au moins une fois dans sa vie, mais à l'époque, en quête de reconnaissance, son être était bien trop dispercé pour inspirer la confiance toute particulière qu'est attribuée au rôle de témoin... mais la vie est pleine de rebondissements...

Veux-tu être son parrain ?

Oui, la période des mariages passée et de l'orgueil mal placé, le temps des naissances arrivait, et la belle surprise qu'on me fit, d'être le parrain de petites choses, toutes mignonnes, fraîchement débarquée sur terre ! Alors, même si je plaisante avec cette étrange coïncidence entre ces demandes et le fait d'avoir ouvert un magasin de jouets (!!!) je sais bien sûr que c'est un témoignage fort de la part des parents, qui pour le coup, me font l'honneur de cette place qui nous fait rentrer dans la famille. Ne nous enflammons pas, tout est relatif, mais choisir un parrain ou une marraine, pour ses enfants, c'est attribuer à une personne extérieure au noyau familial pure, un droit d'accès (même si la personne choisie est déjà de la famille). Parrain, marraine, si vous acceptez, vous décidez également de suivre l'évolution d'un enfant qui n'est pas le vôtre, mais dont l'avenir doit vous concerner. Demander à quelqu'un d'être parrain ou marraine, c'est aussi lui faire comprendre qu'il fait partie de votre vie, tout simplement. C'est une double relation, à 3 inconnues, les parents (en couple ou séparés) le parrain ou la marraine et l'enfant.  

Cadeaux de circonstance.

captaineromain-parrain.jpg

Cosa 2 Flower 69,90 €, Cosa Mendy 49,90 €, ShapeMaker 52,90 €, Batterie 59,50 €...

Petite sélection de cadeaux que parrain ou marraine peuvent faire, avoir un filleul ou une filleule, c'est pouvoir marquer le coup, quand c'est possible, pas forcément besoin de casser sa tirelire, l'important étant d'essayer de trouver un cadeau qui correspond à l'enfant et qui dure... et là, le Cap'taine peut vous aider, allez donc faire un petit tour à l'échoppe pour récolter moultes ingénieux conseils ou sur le site qui s'étoffe de plus en plus !

Elouan et Romane.

Voici les prénoms de mon filleul et de ma filleule. Ils sont beaux comme des coeurs (probablement parce que le Cap'taine est leur parrain, ah ben oui c'est sûr !) et la virée d'hier avec mes mousses à l'exposition de Florence Dussuyer à Oingt, à la galerie des Lionnes de Kaolin, a été l'occasion de voir Romane ! Je n'ai pas oublié la fierté lorsque ses parents m'ont demandé d'être son parrain, alors les petites occasions que je vais pouvoir trouver pour la voir grandir, je les saisirai. Je pense à Elouan, petite tête ultra blonde, au sourire coquin, le plaisir infini lorsque sa maman me le tend et lui dit "vas dans les bras de parrain"... C'est une relation simple, protégée des mouvements extérieurs qui touchent nos vies, aux uns et aux autres... et ça fait du bien à tout le monde...

Bon parrainage !

Cap'taine Romain !

Le Cap'taine à des mousses, et ses mousses ont des parrains et marraines, alors pour boucler la boucle sur ce petit billet, merci à l'Amiral Rodolphe et à Angélique, et merci à Stéphane et à Marion d'être proches d'eux et de les couvrir de leur bienveillance...

captaineromain-planwood

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 14:03

Petite sortie culturelle du jour, à la galerie des Lionnes de Kaolin (quel nom bizarre !) qui se trouve sur les hauteurs de Oingt (quel nom étrange à nouveau !!!) dans le Rhône. Depuis 2009, en lieu et place d'une ancienne boulangerie, Pascale Doumerc accueille ateliers et expositions dans ce superbe espace réaménagé pour cette activité. Mais si Cap'taine Romain fait un billet sur une galerie qu'il ne connaît même pas, c'est parce que jusqu'au 31 octobre, Florence Dussuyer, artiste peintre, y expose...

Florence Dussuyer.

Florence Dussuyer, Éblouissante éclaircie au delà des forêts, acrylique et crayons sur toile, 120 x 120 cm, 2012

Et pour le coup, Florence, le Cap'taine la connaît bien ! Alors le petit billet copinage du dimanche est complètement légitime... et puis d'abord, c'est qui le taulier ici ?!!! Bref, Florence a suivi un cursus au sein de la faculté d'Arts Plastiques de Saint-Etienne, et d'aussi loin que je me souvienne, je l'ai toujours connue créatrice, peignant, dessinant paysages et figures humaines entrelacées. Bien sûr, la teneur graphique et plastique de sa dernière exposition m'échappe (mais plus pour longtemps), je ne peux pour le moment que parler du fonds, des richesses qu'a cette artiste depuis... toujours je pense ! N'est pas artiste qui veut, et je crois que la présence en filigrane, d'une activité artistique, quelque soit les étapes de la vie, donne une assez bonne indication sur la fibre créatrice, sur ce besoin enfoui dans les entrailles et dans la psychée d'un individu. Bien entendu, cela ne garantie pas à nous spectateurs, d'accrocher ou pas à la facture des oeuvres, tableaux ou dessins... mais si je parle ici de Florence Dussuyer, c'est que son travail mérite au moins le détour, ensuite, c'est à chacun de s'en faire une idée !

C'est de la peinture aussi !

null 

Gamme d'animaux à peindre et à construire, Mitik : 16,50 €

Alors bien entendu, le coté créatif est adapté à l'âge des artistes, à partir de 4 ans, ces jeux proposés par Mitik sont d'une intelligence parfaite. Suivant la gamme choisie, nous pourrons peindre puis construire des animaux de la ferme, ou de la savane, ou encore des dinosaures. Les animaux sont prédécoupées dans les plaques composées de 90% de carton recyclé. La fabrication est entièrement française. Si vous ne voulez pas sortir la peinture, les feutres feront l'affaire, mais vous manquez quand-même un joli moment de créativité si vous ne choisissez pas la gouache ! Pour rappel, le Cap'taine organise les anniversaires de vos enfants à l'étage de son échoppe, en prenant comme base ces produits... suivez le lien !

Les strates, la cuisine.

C'est ainsi qu'on nous a enseigné la compréhension de la peinture au sens large, dans les années 90, à la faculté d'arts Plastiques de Saint-Etienne. Joël Gilles, Eric Vandecastel, Jacky Barral, Sabine Bouckaert et j'en passe (enfin j'en passe principalement parce que je ne me rappelle plus avec précision des autres enseignants !) ont été nos guides, nos maîtres, ou ont accompagner les étudiantes et étudiants qui avaient déjà ça en eux, autour d'eux. Les peintures de Florence Dussuyer sont des univers toujours passionnants. Elle y intègre sans sourciller des collages, aux couches de peinture s'ajoutent des couches de peau, on y lit de spaysages, des figures, des visages. Elle nous raconte des choses, c'est certain, face à ses toiles, une seule position à adopter, se laisser haper, se laisser guider au fil des mouvements, des aspérités. Les toiles de Florence sont à son image, riches et profondes, sous une apparente légèreté...

Bonnes toiles !

Cap'taine Romain !

Retour sur les Lionnes de Kaolin, c'est un nom bizarre, certes, mais les kaolins sont des argiles blanches, c'est donc bien dans la thématique de cet atelier/galerie d'art, dans lequel la créatrice pratique la peinture sur porcelaine... et lionnes... je ne sais pas, je lui demanderai !

Florence Dussuyer, Sœurs jumelles , acrylique et crayons sur toile, 50 x 100 cm, 2012

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 12:33

Ah mais si vous connaissez cette jolie polémique sur le nom du 4x4 de Renault lors de sa sortie : Koleos. Oui, si on fouille dans l'éthymologie, Koleos est un mot grec, dont est tiré le mot latin coléus qui a deux significations, gaine ou parties génitales masculines... alors, fait exprès ou pas ? La discussion date, le véhicule français présenté en 2006... mais la question reste pretinente, comment appeler un produit qu'on est sur le point de sortir ?

Renault assume... mais quand-même hein...

Oui, le buzz autour du nom de leur 4x4 a fait tellement de bruit qu'on peut se demander si tout cela n'a pas été anticipé. D'ailleurs Renault a assumait cette polémique en expliquant qu'il n'y avait pas de lien éthymologique entre le service 3 enfin 2 pièces et son 4x4, et que ne nombreuses personnes hautement qualifiées sont payées pour prévenir de ce genre de déconvenues. Des batteries de tests, de recherches étant mises en place, j'imagine aisément des troupes d'agent publicitaire et spécialiste en marketing se concerter autour d'une grande table dans un immeuble privée luxueux du centre de Paris... soit, fait exprès ou pas, OK, on parle de leur véhicule, la com' était lancée... 2 points me grattent, 1 - est-ce que Renault a commercialisé son Koleos en Grèce ? 2 - Produire un 4x4 en 2006, faut pas pousser, au moment où on se rend compte qu'il faudrait peut-être faire gaffe à notre environnement, les retardataires français me font de la peine... surtout qu'on sait bien qu'en plus, les SUV et autres 4x4 ne servent qu'à se garer sur les hauts trottoirs dans les villes, ou à écraser du regard les pauvres dans leur petites voitures pourries...

BIT... tout est dit !

 null 

Porteurs BIT, Glodos : 120,00 €

Non, ce n'est pas le nom de ces porteurs futuristes qui m'a conquis, j'ai d'ailleurs déjà renommer ces BIT, en Bolides Incroyablement Teribles ! Alors, certes, on peut faire des jeux de mots en cascade avec le nom de ce produit, MAIS l'objet en lui-même efface tout cela très vite (ce qui n'était pas le cas pour la voituire de Renault...) regardez ce design futuriste, où est donc le guidon ? C'est là l'aspect qui n'est pas le moins surprenant du porteur espagnol Glodos. Les enfants vont naturellement se pencher pour mettre leurs mains dans l'espace avant du véhicule, ainsi le poids de leur corps va se porter sur leurs bras et non sur leur dos, intelligent ! Après, c'est une histoire de haute qualité, le bois travaillé afin d'en faire le chassis du porteur et les roues déclinées en rose, orange, vert ou bleu pour frimer et bien se faire remarquer dans les parcs ou en ville ! Vous en voulez encore ? Pas de souci, Glodos fournit avec leurs Bits, un sac de transport à l'allure sportive, très sympa et très pratique ! Alors, vous craquez pour ce Bit catalan (Barcelone) fabriqué au Viet-Nam en attendant le rapatriement de la fabrication en terre ibérique ?

Y'a comme une idée directrice non ?

Le buzz se fait lorsque le nom, finalement, tourne autour de la thématique du service complet cette fois, composé de 3 pièces, et plus largement lorsqu'un conotation sexuelle peut être trouvée. Que voulez-vous le monde tourne grâce à ça, on y revient toujours, naturellement, immanquablement. Vous voyez, le jeu que le Cap'taine est en train de peaufiner s'appellera Les Maîtres du Monde, et là, pas trop de risque avec les traductions possibles ou les recherches éthymologiques ! Il est à la fois commun et parfait pour le petit jeu qu'il représentera ! Oui oui oui, un jour prochain, je vous en parlerai un peu plus, c'est promis !

Bon Bit !

Cap'taine Romain !

Cadeau, une petite vidéo présentant les Bits de Glodos ! C'est juste génial ! On dirait les motos dans Tron !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 15:06

Ca nous rappelle bien entendu, à toutes et tous des souvenirs, bons, médiants ou carrément mauvais, mais au moment où pas mal de cadres foutent le camp, il est de ces repères qui traversent les âges, sans broncher, sans faire de zèle ni de vagues, qui méritent, de temps à autre, un petit coup d'éclairage. Les pneus, petits, gros, énormes de tracteur, fins de cyclomoteurs sont toujours là, sur le sol des cours maternelles de nos enfants, et c'est tant mieux !

Un plaisir simple.

Oui, quel plaisir plus simple que de faire rouler un pneu en le poussant ? Je vous pose la question, que pouvons trouver de plus plaisant pour nos enfants, que cette pettie satisfaction d'avoir pousser ce pneu tellement vite, tellement fort, qu'il a enfin réussi à écraser une bonne camarade de jeu (qui ne savait pas encore qu'elle joueit avec nous d'ailleurs...) AAAAAH ce bonheur, de ressentir ce pouvoir immense de diriger (ou pas) un objet inanimé ! Flûte, du coup je me demande si en laissant ces objets dans la cour, nous ne formons pas sans le savoir les chauffards de demain !!! Mais pourquoi voir le mal partout ? Ces pneux qui perdurent, qui font face aux nouvelles technologies et qui passent toutes les modes mercantiles, c'est de la madeleine de Proust, ça nous rassure nous, parents, et ça nous donne ce lien avec nos enfants, intemporel, nous avons ça en commun, quelque soient les différences sociétales entre nos époques respectives d'enfance.

Un objet intemporel.

Cubes décorés, Uncle Gosse, de 14,50 € à 52,90 €

Entièrement réalisés aux Etats-Unis d'Amérique, en tilleul issu de forêts renouvelables, donc gérées, ces cubes en bois sont tout simplement superbes. Il y a desproduits, lorsque vous les découvrez, vous comprenez tout de suite qu'il vont effacer la gamme que vous faites actuellement dans votre échoppe. C'est le cas pour ces cubes, Cap'taine Romain ne proposera "plus" (mais c'est tellement meilleur !) que les cubes de chez Uncle Goose et toujours, ceux de Miller Goodman. Les cubes cadeau de naissance, ou l'alphabet, ou encore les chiffres, voici des jouets de base, fondamentaux pour nos jeunes enfants. Les cubes sont d'une qualité incroyables, gravés ou imprimés, ils ressemeblent parfois à des tampons finement ciselés... à découvrir et à adopter très vite !

Tu pneu le faire...

Ce matin, en arrivant devant l'école de mon plus jeune mousse, un énorme pneu de tracteur agonisait en plein milieu de la rue, à une encablure de la cour d'école. Nous sommes vendredi matin, lendemain du jeudi soir, donc, jeudi soir, soir des sorties massives d'étudiants par excellence, nul doute qu'hier quelques frappés avaient eu cette drôle d'idée de sortir tous les pneus... pour quoi faire ? Seul l'alcool les imbibant le savait, toujours est-il qu'ils ont du en baver pour soulever ce pneu agricole afin de le faire passer au-dessus de la grille scolaire ! Peut-être même que certains ont du se réveiller avec un sacré tour de rein, et ce ne serait que justice ! Bref, le Cap'taine s'est proposé pour ramener la brebis égarée dans son enclos au milieu de ses congénères, et il a pris, dit-on, un malin plaisir à pousser cet énorme pneu, comme lorsqu'il était petit, jusque dans la cour... ah, petit plaisir du matin... ^^

Bons souvenirs d'enfance !

Cap'taine Romain !

Puisqu'on est dans les cubes, petit rappel pour ceux déjà chez le Cap'taine depuis 2010... non je ne fais pas encore les pneus...

null 

(ShapeMaker, Miller Goodman, 42,00 €)

Partager cet article
Repost0