Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:12

Ah revoilà le Cap'taine, il vous a manqué ? Alleeeez, arrêtez vos flatteries, je suis parti seulement 2 jours ! 2 jours, ce n'est pas grand chose, mais sincèrement, oui, ça relève de l'essentiel parfois. Prendre un peu de temps pour soi, pour sa jolie pirate, pour les siens, quand on est commerçant indépendant, c'est comme se payer, à un moment donné, c'est là que tout se joue, c'est de cela que dépend l'avenir proche et l'avenir plus lointain !

Le piège du travail.

C'est un titre un peu provocateur je trouve, alors que dans les médias et dans notre société actuelle, la gloire à l'argent facile et le culte du loisir (et quel loisir, participer à des émissions de télé-réalité, consommer là où on nous dit de consommer... etc.) sont rois, il y a toute une catégorie de personnes qui doivent au contraire, lutter contre leur envie de travailler ! Oui, ça touche les commerçants ou artisans indépendants, mais aussi bien d'autres catégories professionnelles. Ne pouvant pas traiter de l'intégralité des professions ou fonctions concernées, je me bornerai au cas du Cap'taine, comme d'habitude ! Car il s'agit bien de pièges, si je le pouvais, j'ouvrirai tous les jours, je travaillerai toute la journée, le travail à faire ce n'est jamais ce qui manque. Première piège donc, oubliez de s'arrêter, et négliger sa vie personnelle, tout simplement. Si je le pouvais, je continuerai de ne pas ma verser de revenus, réglant en priorité la location des murs, le prêt à la banque, le RSI, la TVA, les fournisseurs, et s'il ne reste pas grand chose dans les caisses à la fin de toutes ces soustractions, je pourrai me dire, je laisse cet argent sur le compte, ça servira l'entreprise... second piège, de taille, ne pas valoriser son propre travail par une "récompense" financière, ne serait-elle qu'anecdotique...

Toboggan à billes en bois, Goki : 57,50 €

http://www.captaineromain.com/401-1186-thickbox/toboggan-a-billes-en-bois.jpg

La réalisation de ce genre de construction n'est pas compliquée dans son geste de base, empiler des modules de bois. Un enfant de 4-5 ans peut largement le faire... Là où ça devient complexe, c'est de réfléchir à la succession d'actions et de positionnements des pièces pour arriver au but de ce jeu en bois, amener la bille que l'on posera en haut du toboggan à atteindre à la dernière pièce en bas ! Chaque petite erreur bloquera la progression de la bille... c'est un peu comme tenir un commerce, si on ne fait pas attention à tout, y compris aux petits détails, ça peut vite coincer, et on peut attendre un moment à l'arrivée, que la bille n'apparraisse !

La valorisation du travail.

Que ce soit en s'arrêtant de temps en temps ou en se versant une rémunération, c'est un élément clé de toute entreprise. Premier exemple, les temps de travail. Pour le Cap'taine, afficher des heures d'ouverture sur son échoppe, c'est à destination de sa clientèle, et non de lui. A forciori avec le site marchand qui se met en place gentiment, aucune période n'est à l'abris d'un acte de travail en direction de Cap'taine Romain. Ce matin, avant 9 heures, 2 commandes préparées et posées à la Poste par exemple... alors ces 2 jours de fermeture, consacrés aux vacances avec ses mousses et sa jolie pirate, ce n'est pas grand chose, mais qu'est-ce que ça fait du bien !!! Couper avec l'univers du travail pour mieux profiter de ce temps en famille, et également pour repartir à ce même travail regonflé ! A qui ça sert de tirer sur la corde nerveuse quand on est vidé ? A rien... c'est à la limite contre productif...

Bonne fin de vacances !

Cap'taine Romain !
Master Mind en bois, Goki : 22,90 €

http://www.captaineromain.com/402-1191-thickbox/master-mind-en-bois.jpg

Jeu en bois classique, culte même. Mais il est toujours intéressant de deviner la formule cachée de l'adversaire, ça fait travailler l'esprit de déduction et ça nous apprend à comprendre qu'il y a toujours des projets, des combinaisons, même si elle nes ont pas toutes visibles tout le temps !

Je finirai cet article en abordant le second exemple concernant la valorisation du travail. La dimension financière est capitale (ohohoh !) on a parfois l'envie "d'aider" la trésorerie de notre commerce en s'oubliant un peu. Sauf que c'est un bien mauvais calcul, si je m'oublie, moi, pierre angulaire de l'entreprise, si je ne valorise pas toute l'énergie que je mets sans compter dans le projet... combien de temps ma motivation tiendra ? On tient le pari que ça peut se compter en semaines, en mois tout au plus...

Partager cet article
Repost0

commentaires