Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 12:28

Le commerce est une science exacte... ou presque, en tout cas, ce qui est certain, c'est que ce n'est en rien de la magie, et encore moins la matérialisation d'un quelconque miracle. Le commerce est le fruit de la sociabilité de l'Homme, aucune force surnaturelle, aucune volonté divine n'est derrière. Ca peut faire flipper, mais c'est mieux ainsi, je vous l'assure !

Première règle : Bien connaître son produit.

Rappelez-vous, Nathan, mon jeune stagiaire s'était collé (bien obligé) à l'écriture d'un article ici même, un peu sceptique, il me disait dans un premier temps qu'il ne connaissait pas pas les jouets présents dans l'échoppe du Cap'taine, AHAH mais si, en 1 semaine, il avait déjà pu rencontrer des articles et les appréhender à sa manière. Assez logiquement, il se tourna vers le Chariot Bricolo de Janod qu'il avait monté, il aurait pu également présenter le Fidchell auquel on avait joué un matin (oui parfaitement c'est du boulot !) Nathan a touché du doigt une règle majeure en commerce, pour bien vendre un produit il faut bien le connaître, ça paraît idiot de l'écrire comme ça, mais je vous assure que c'est ce qui fait toute la différence !

Deuxième règle : Bien connaître son produit.

Casse-têtes en bois, les Jeux de Paul : 4,50 €

Oui, je reviens une nouvelle fois sur ces petites boîtes rondes contenant 2 casse-têtes plats en bois, car, hier, j'avais pratiquement réussi à faire tous les modèles, excepté la boîte contenant les casse-têtes C et D, un arbre et une étoile. La nuit portant conseil... enfin, la nuit permettant à notre cerveau de se pencher tranquillement mais activement aux problèmes que l'on rencontre, ce matin, en reprenant la barre du navire Cap'taine Romain, j'en profitais pour reprendre cette tache. Ce qui ne me parlait pas hier soir, se mit en place ce matin. Conclusion : je suis maintenant parfaitement apte à vendre n'importe lequel de ces casse-tête, pouvant évaluer leur degré de difficulté et par la même, à qui les proposer, cqfd !

Troisième règle : Bien connaître son produit !

Vous me pardonnerez cet effet de style, les trois règles les plus importantes étant les mêmes, histoire de bien souligner, si jamais ça vous avez échappé (j'en doute cependant !) le message que je voulais transmettre aujourd'hui ! Je finirai par un exemple très récent. Dixit est un jeu basé sur des cartes illustrées. Le Cap'taine se souvient y avoir déjà joué avec des amis, les souvenirs étant assez flous, et en magasin, cette demande revient fréquemment, je décidai donc d'en commander. Petit problème, n'ayant jamais pris le temps de reprendre le jeu, mes explications sont, on peut le dire, foireuses, et l'intérêt que je suscite chez mes clients est proche du zéro absolu ! J'ai donc pris un temps nécessaire pour redécouvrir ce jeu, et devinez quoi, je viens d'en vendre un ! Là encore : cqfd.

Bonne connaissance de votre spécialité !

Cap'taine Romain !

Citer 3 fois la même règle me fait penser à une autre règle que l'on entend souvent dans le monde du commerce, concernant les 3 règles pour ouvrir un magasin, qui sont : 1 - L'emplacement, 2 - l'emplacement, 3 - l'emplacement. Alors oui, bien sûr, mais aujourd'hui, je tiens à aller contre cette règle d'or qui s'endort, là encore je me répète, mais je suis intimement persuadé qu'aujourd'hui un commerce physique ne peut se penser sans alter ego internet... du coup l'emplacement reste stratégiquement crucial, mais...

(Dixit, Libellud : 32,50 €)

Partager cet article
Repost0

commentaires