Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 10:52

Le domaine artistique est vaste, arts graphiques, peinture, sculpture, danse, théâtre, musique, littérature, cinéma... etc. les leviers de créationsne manquent pas. Mais mis à part, le marché de l'art, bien spécifique et destiné à une population initiée et aisée, l'art peut-il faire vendre ? Des références artistiques ou des concepts artistiques sont-ils compatibles avec des choix marketing ? Quelques pistes sont à suivre...

Trop élitiste !

C'est le problème majeur avec l'art, c'est qu'il faut en connaître les clés. Alors sans nécessairement parler de finances,  mettre des liens clairs et forts avec ce monde ci ne suffit pas. En mémoire, le Cap'taine a cette collection superbe de puzzles Michèle Wilson autour de reproduction d'oeuvre picturales de l'art moderne. Ou encore chez le même diffuseur, des mémory avec des reproductions là encore de détails de tableaux... magnifiques objets, qui soulignent cet apprentissage important des images. Connaître ces références c'est comprendre les images d'aujourd'hui, c'est pouvoir appréhender une deuxième lecture sur ce que l'on nous donne à voir et c'est éviter de penser que tout n'est que création pure, s'exclamer au génie, c'est bien, encore faut-il avoir des repères pour démasquer la supercherie du véritable talent. Seul problème, l'attrait de la clientèle, minimale, ou alors déjà formée à cette dimension culturelle. Le Cap'taine veut bien défendre ces produits ciblés, mais le constat est là, ce n'est pas ce qui paye les charges chaque mois !

Mistigri ferreux...

Mistigri duo de bestioles, Les ateliers Art terre : 11,00 € (PFDP : + 1 €)

Ce mistigri est une merveille ! Chaque carte (au nombre de 33) représente un animal tiré de sculptures originales et uniques de Alain Burban, photographiées par Paskal Martin. Nous sommes donc en présence à la fois d'un bestiaire incroyable, mais d'un traitement créatif de ces "bestioles"  ! La règle du jeu est elle, plus classique, on distribue toutes les cartes aux joueurs, nous déposons les paires de couleurs si nous en avons, et ensuite, on fait tirer une carte à notre voisin (de gauche, de droite, comme vous voulez hein !) Le but de la partie étant de ne pas se retrouver avec la seule carte isolée du jeu, le Mistigri. C'est un code couleur qui fait fonctionner les paires, et l'association des 2 animaux est toujours légitimée, le Corbeau et le Renard, le Paresseux et le Guépard, le Lynx et la Taupe, le Tardigrade et la Baleine bleue... vous ne voyez pas le rapport ? Je n'ai qu'un conseil à vous donner si vous êtes curieux : achetez ce superbe Mistigri !

Ce qui fait la différence.

Choisir d'inclure de l'art dans les produits de consommation, c'est choisir de mettre une bonne dose de valeur ajoutée. Inutile de mettre l'art en avant d'une façon évidente, là où ça fonctionne, c'est là où ça fonde sans forécement que cela se voit au premier coup d'oeil. Encore un exemple, le succès de la marque Djéco dans le domaine du loisir créatif (non le Cap'taine ne fait pas cette marque, la collègue d'à coté travaille déjà avec !) s'est construite dans l'idée fort pertinente d'aller chercher des vraies illustrateurs jeunesse pour décliner de leur travail, leurs coffrets, puzzles et jouets. Ca nous donne des produits suivant la créativité présente dans le domaine de l'illustration jeunesse, prolifique à souhait ! Se baser sur des choses de qualité, ne peut que donner des choses de qualité, à condition de trouver la bonne alchimie entre reproduction littérale et création référencée.

Bonne créativité !

Cap'taine Romain !

Et puisqu'on parle de produits de qualité et riche en créativité et originalité, je me permets de vous redonner cette petite fiche produit...

captaineromain-shapemaker

(Shapemaker, Miller Goodman : 42,00 € - PFDP : + 3 €)

Partager cet article
Repost0

commentaires