Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 09:30

Je ne connais pas leur revendication, ni à quoi ils réagissent, pour cela, allez faire déjà un tour sur l'article de Madmoizelle.com... non, je veux juste relater le contexte local, ici, à Saint-Etienne, parce que je ne comprends pas, et si je ne comprends pas, je ne risque pas de soutenir, plutôt l'inverse...

Une brochette d'intermittents, manquait plus que le barbecue en fait ?!

Une brochette d'intermittents, manquait plus que le barbecue en fait ?!

Mardi soir, devant l'Opéra Théâtre de Saint-Etienne...

 

La presse locale, dès le lendemain relatait les faits, une cinquantaine d'intermittents se sont attachés aux portes d'entrée du public du lieu culturel stéphanois. Conséquence du soir, annulation de la représentation des Noces de Figaro, et plus de 800 spectateurs contraints de repartir à la maison... et les artistes et intermittents travaillant sur le spectacle contraint de ne pas pouvoir travailler. Déjà là, je me dis, belle organisation et belle coordination, c'est, pour tout un chacun, extérieur à tout ça, très limpide c'est sûr...

Une action plus tempérée (préparée ?) au Zénith hier soir...

Une action plus tempérée (préparée ?) au Zénith hier soir...

Mercredi soir, au Zénith de Saint-Etienne.

 

Cette fois-ci, avec l'accord de la direction du Zénith et la non annulation du spectacle, une tribune libre est laissée aux intermittents, présentant leurs revendications et probablement leur action j'imagine... Bon je vous l'ai dit, je ne sais rien de leur situation et des projets de lois en cours, mais y'a un truc qui me gratte sur ces deux dernières actions, et je me pose des questions, qu'en fait tout le monde se pose je crois, au moins à Saint-Etienne...

 

 

 

Lavilliers lui n'a pas perdu d'argent à Saint-Etienne...

Bétise, mauvaise communication ou juste du grand n'importe quoi ?

 

Première question, pourquoi, mardi soir, faire une action qui pénalise d'autres intermittents (je ne parle pas des spectateurs, tant pis pour eux ai-je envie de dire, en tout cas, c'est le choix qu'ont fait ces intermittents dans leur action...) et qui pénalise une structure qui est déjà sous les feux de la rampe avec des problèmes économiques et de gestion des ressources humaines, à savoir l'Opéra Théâtre de Saint-Etienne. Soit cette bande de joyeux lurons (cf la photo) n'étaient pas au courant et ont décidé comme ça, au hasard, soit c'est volontaire, et là, qu'on m'explique !

Pourquoi ne pas avoir fait une action comme le lendemain au Zénith de Saint-Etienne ? C'est vrai qu'il ya plus de portes à bloquer au Zénith, peut-être un tout autre service de sécurité je suppose... alors c'est ça, on s'attaque au boiteux plutôt qu'au vaillant ? On s'attaque aux présupposés bourgeois venant admirer les Noces de Figaro, plutôt qu'au gentil peuple venu chanter les airs de Lavilliers, l'enfant du coin ?

Et comme je ne comprends pas qui ils sont ces intermittents et ces précaires comme on les présente, je n'invente rien, qui défend qui, ou quoi, visiblement les intermittents travaillant sur les Noces de Figaro pouvaient être empêchés de travailler, pas ceux qui bossaient sur la concert de Bernard Lavilliers au Zénith...

Et enfin, tous ces artistes, feront-ils eux aussi des actions fortes sur leurs propres représentations ? A leurs concerts, pièces ou autres créations, fermeront-ils les portes à leurs spectateurs, dont la cause devrait être acquise je suppose aussi, se passant de la recette du soir ? Oui j'aimerai bien savoir jusqu'où va leur solidarité, quelles en sont les limites ? En lisant les articles, j'ai l'impression que ces "précaires" vivent dans des squats, sous des cartons dans la rue... le mythe de l'artiste maudit probablement mais je ne sais pas pourquoi, je suis plutôt agacé que rempli de compassion...

 

 

Pas facile tous les jours d'être intermittent du spectacle...

 

Voilà, je veux bien qu'on me dise et qu'on nous dise à nous stéphanois, ce qui se passe vraiment sans se cacher sous des petites luttes locales, le problème me semble-t-il n'est pas Saint-Etienne, mais le gouvernement (de gauche je le rappelle), tout comme les rythmes scolaires, plutôt que d'aller manifester contre le maire actuel et son équipe qui tente de trouver les meilleures solutions pour la renrtrée prochaine, pourquoi ne pas aller demander des comptes aux affreux qui nous gouvernent dans leur bulle parisienne et dorée ?

Partager cet article
Repost0

commentaires