Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2014 7 30 /03 /mars /2014 11:00

Hier midi, nous étions vendredi. Il faisait soleil sur la cité stéphanoise, alors quand mon petit équipage est venu me chercher pour remonter manger sur notre colline, je leur ai plutôt proposé d'aller manger dans le parc voisin, tranquillou...

 

 

Square Jospeh Haubtmann, Saint-Etienne.

 

Juste à coté de Cadeau Maestro, nous avons la chance d'avoir un petit parc, le joli square Jospeh Haubtmann, coincé entre la rue de la République qui descend en centre ville, l'église Sainte-Marie et une école primaire privée. Parc relativement récent, très très agréable et où l'état général reste tout à fait correct... ah bien entendu, des mecs vont pisser dans les recoins, des imbibés bavent sur les enfants avec toute leur bienveillance éthylique et des groupes de glandeurs facilement soupçonnables de commerces illicites trâinent toute la journée. Mais en période publique, les enfants prennent le pas, les rires, les jeux, et les pique-niques sur le pouce sont légions.

 

 

Je ne peux pas résister à la présentation de ce joli bento ! Disponible ici !

 

 

Comment préserver ces espaces ?

 

Le parc dont je parle a un particularité, il ferme. Cette simple chose permet d'éviter toutes les dérives nocturnes. Ces dérives nocturnes, j'en parlai déjà dans des articles précédents comme celui sur les chiens en ville, et surtout à Saint-Etienne. Si on ferme les parcs, on empêche déjà pas mal de déterriorations gratuites et on montre qu'une surveillance est présente, de fait. Plus de chiens en train de chier avec leur gentils maîtres altruistes, plus de soulards et de bouteilles de bières brisées par terre, ils n'auront qu'à se rabattre sur les places hein c'est bon !

 

 

Toilettes traditionnelles japonaises whashiki, remarquez le système intelligent pour se laver les mains avant que l'eau ne remplisse le bac pour la prochaine chasse d'eau...

 

Améliorer ces espaces vitaux en ville !

 

Une fois préservés, protégés, et bien on ne s'arrête pas là, on les améliore ! Je garde de mon voyage au Japon un souvenir tenace des toilettes publiques, gratuites, nombreuses, et toujours en excellent état. Je ne rêve pas, je sais que ce n'est pas applicable en France avec notre sens du respect des biens communs aussi fort que la volonté de démocratie de Poutine.

Cependant, reprenons l'exemple de mon petit parc rue de la République, installons des toilettes publiques gratuites, pas high-tech non, juste pratiques, et pour ne pas être candide donc, on les surveille, par caméra et par une présence régulière de patrouilles. Hier par exemple, sur le temps très court de la pose déjeuner, avant de ramener les enfants à l'école, une brigade qui reste là permettrait de prendre l'espace... c'est pas compliqué...

 

Nous sommes la capitale de design, oui ou flûte ? Joli projet à découvrir ici !

Partager cet article
Repost0

commentaires